Menace de fermeture de C&A à Clermont-Ferrand : « Ce sont les fondations du Centre Jaude qui sont touchées »

Le centre Jaude et la façade de l’enseigne C&A dans les années 80

L’enseigne d’habillement C&A de Clermont-Ferrand fait partie des 14 magasins menacés par une fermeture en France. Une catastrophe pour les seize salariés clermontois et la fin probable d’une histoire pour un magasin implanté depuis presque 40 ans.

Par Pierre Peyret, le 24 avril 2019

C&A, ces deux lettres trônent sur la façade du Centre Jaude à Clermont-Ferrand depuis presque 40 ans et l’inauguration du centre commercial le 10 septembre 1980. Mais pour combien de temps encore ?

Selon Force ouvrière, la direction de C&A fermerait quatorze magasins en France via un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) annoncé en fin de semaine par la direction de l’enseigne. « Le nom du magasin de Clermont-Ferrand a été cité », confirme Maria Rodrigues, déléguée syndicale centrale Force Ouvrière. Au même titre que ceux de Saint-Etienne, Caen, Poitiers ou Cosne-sur-Loire.

L’enseigne C&A pourrait fermer 14 magasins en France dont celui de Clermont-Ferrand

« C’était attendu », regrette Frédéric Bochard. Le secrétaire général de l’Union départementale Force Ouvrière du Puy-de-Dôme abonde : « Il y a eu au fil des années une réduction de la voilure pour arriver aujourd’hui à une petite dizaine de salariés (seize : NDLR). Rien n’a été fait pour relancer l’activité de ce magasin », s’exaspère-t-il.

Si aujourd’hui, les salariés, dont certains travaillent là depuis plus de trente ans, ne sont plus que seize, ils ont été jusqu’à 66 croit savoir Christophe Juillet, directeur du Centre Jaude.

« On m’a raconté qu’il y avait même une cantine dans les étages, avec cuisinier », poursuit le directeur du Centre Jaude, étonné d’avoir appris la nouvelle par voie de presse. Tout comme les salariés et la responsable, rencontrés ce mardi, et qui ne souhaitent pas commenter l’annonce pour le moment.

« C’est un classique. C’est comme si la Fnac partait »

« C’est une catastrophe pour les employés et ce sont les fondations du Centre Jaude qui sont touchées. Je suis dans l’incapacité de dire s’ils partiront ou pas. L’enseigne a su se renouveler au fil des années. C’est un classique. C’est comme si la Fnac partait », compare Christophe Juillet.

Avec une surface de 3.000 m² répartis sur deux étages, l’enseigne néerlandaise fait partie des plus grands commerces des deux centres commerciaux, « derrière la Fnac et H&M ».

Nouvelle réunion le 6 mai

Contactée, la direction n’a pas donné suite à nos sollicitations pour confirmer si le magasin clermontois était bien concerné. En début de semaine, elle a indiqué qu’une « information-consultation » avait été engagée à l’issue de la réunion du 18 avril et que son projet avait « pour objectif de sauvegarder sa compétitivité » dans un « contexte de marché exigeant ».

La chaîne néerlandaise a déjà fermé huit magasins en 2018 et treize avant cela. En 2016, l’enseigne avait fermé son magasin parisien de 5.400 m² ouvert sur la place de la Madeleine quatre ans plus tôt.

Un nouveau rendez-vous est donné le 6 mai, date où le PSE sera négocié. Mais Maria Rodrigues est pessimiste. « L’objectif est d’avoir un maximum d’avantages pour que les salariés obtiennent quelque chose. »

Qui pour remplacer C&A ?

Si l’enseigne – par ailleurs présente avenue Ernest-Cristal à Aubière – venait à quitter le Centre Jaude, un espace de 3.000 m² se libérerait. Force ouvrière évoque la reprise des locaux par la marque espagnole Zara, mais sans le personnel de C&A. Une information que ne confirme pas le directeur du Centre Jaude : « C’est un nom qui revient depuis quatre ans que je suis là ».

lamontagne.fr