Les Gilets Jaunes 63

Citoyens, réveillez-vous !

Catégorie : Non classé

5 décembre : fin des discussions

À tous les camarades disposés à franchir un palier dans le conflit qui nous oppose à ce gouvernement et aux forces de l’argent qu’il représente, le lien ci-joint met à jour les communiqués de toutes les organisations qui préparent le mouvement de grève illimitée du 5 décembre prochain.

https://mobile.paris.demosphere.net/rv/73129

Le relais s’effectue sur le terrain, dans les entreprises, dans les familles, dans les bistrots car la conduite de cette grève ne se fera pas sans vous. Il ne s’agit pas de débrayer et rester sagement chez soi mais d’occuper nos lieux de travail et mettre en place des comités d’action.

De votre investissement dans les débats, de votre détermination et solidarité dépendera l’issue de cette grève qui ne doit pas rester un simple moyen de contestation contre la réforme des retraites mais viser la reprise en main totale et sans condition de la production par les salariés eux-mêmes.

Sans travail, pas d’exploitation, pas d’économie, pas de domination politique.

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/reforme-des-retraites-edouard-philippe-met-en-garde-contre-des-blocages_2101701.html

L’exécutif nous met en garde contre le blocage de l’économie car c’est bien là que réside notre force. Il trahit son impuissance anticipée à gérer un arrêt du travail massif et illimité sur l’ensemble du territoire.

Nous avons le pouvoir de créer une situation nouvelle dans ce pays et au-delà, nous qui désirons en finir avec ce système de prédation et de destruction, une autre occasion se présente, ne la manquons pas.

De l’indignation à la coopération ?

Puy-de-Dôme : avec la fermeture annoncée de l’usine Bourdon, la production de betterave menacée

A Saint-Beauzire (Puy-de-Dôme), Fabien Lenormand fait partie des producteurs de betteraves qui pourraient subir les conséquences de la fermeture envisagée de la sucrerie de Bourdon. C. Collet / France 3 Auvergne

Conséquence directe de la fermeture de l’usine Bourdon annoncée le 17 avril 2019, les 400 betteraviers présents en Limagne (Puy-de-Dôme) sont dans une grande inquiétude. Pour mainenir la filière, les producteurs veulent former une coopérative.

Par YFP avec Charline Collet, le 18 avril 2019

La fermeture annoncée de la sucrerie de Bourdon à Aulnat (Puy-de-Dôme) pourrait causer des dommages au-delà des 90 salariés du site. Dans la plaine de Limagne, à cheval sur les départements de l’Allier et du Puy-de-Dôme, ce sont quelque 400 betteraviers qui vivent directement de l’usine..

Parmi eux, Fabien Lenormand, 27 ans, cultive 30 hectares de betteraves à Saint-Beauzire (63). Toute son exploitation est pensée autour de cette culture rentable, qui constitue sa principale source de revenu, en parallèle d’une culture de céréales. « La betterave représente 35 000 euros de chiffre d’affaires. Il faudra les remplacer par d’autres cultures, le blé, le maïs, qui sont plus sensibles à la fluctuation des cours agricoles« . Ce jeune producteur a compris depuis longtemps que la diversification était indispensable pour assurer ses arrières. « On va partir sur des petites productions de niche, comme des tomates. Mais toutes les exploitations n’ont pas la capacité de le faire« .

Vers un projet de coopérative sucrière ?

Baptiste Arnaud, producteur de betteraves à Ménétrol, accuse le coup : « C’est dur pour le moral : on nous avait vendu Cristal comme un groupe solide« . Il voit cependant une solution : la reformation d’une coopérative, qui regrouperait les planteurs du bassin à travers une reprise de la sucrerie. La demande est là, localement, mais aussi en Espagne, car Bourdon est la seule sucrerie au sud de la Loire. « On doit rester soudés entre agriculteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier, et qu’on envisage de repartir avec d’autres partenaires.« , explique Baptiste Arnaud, président des Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme.

Si l’usine de Bourdon ferme, la sucrerie la plus proche se trouve à des centaines de kilomètres, et le coût du transport serait prohibitif. Quelle que soit la solution, elle devra être locale.

france3-regions.francetvinfo.fr

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén